malicieusement


malicieusement

malicieusement [ malisjøzmɑ̃ ] adv.
• v. 1190; de malicieux
D'une manière malicieuse. Sourire malicieusement.

malicieusement adverbe De façon malicieuse.

malicieusement
adv. Avec malice.

⇒MALICIEUSEMENT, adv.
A.— Vx. Avec l'intention de nuire. Alarmé de la famine dont le peuple était menacé au sein même de l'abondance, je ne tardai pas à reconnaître que les accaparements de grains, malicieusement attribués à des particuliers, ne pouvaient se faire qu'avec l'appui du gouvernement (MARAT, Pamphlets, Appel à la Nation, 1790, p. 128).
B.— De façon malicieuse (v. ce mot B 2). Et Maurice Denis de rappeler malicieusement le mot d'un de ses professeurs, champion endurci de ce réalisme officiel, qui condamna un nu qu'il avait peint en stylisant quelque peu le modèle :vous ne coucheriez pas avec cette femme-là (DORIVAL, Peintres XXe s., 1957, p. 15).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1275 « de manière à nuire » (ADENET LE ROI, Enfances Ogier, éd. A. Henry, 317); 1823 « de façon malicieuse, par taquinerie » (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 408). Dér. de malicieux; suff. -ment2. Fréq. abs. littér. :99.

malicieusement [malisjøzmɑ̃] adv.
ÉTYM. V. 1190, maliciousement; de malicieux.
1 Vx. Avec malice, méchanceté. Méchamment (→ Lâche, cit. 2). || Agir malicieusement, pour nuire à qqn.
1 Je demande si malicieusement tu n'irais point faire courir le bruit que j'en ai (de l'argent caché).
Molière, l'Avare, I, 3.
2 Mod. D'une manière malicieuse, en s'amusant aux dépens d'autrui. || Faire qqch. malicieusement (→ Sans avoir l'air d'y toucher). || Interroger (cit. 6) malicieusement qqn. || Regarder, sourire malicieusement.
2 (…) depuis longtemps je dessinais mes nus d'après Marthe. Je ne sais pas si mon père le devinait; du moins s'étonnait-il malicieusement (…) de la monotonie des modèles.
R. Radiguet, le Diable au corps, p. 120.
CONTR. Bonnement, candidement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • malicieusement — Malicieusement. adv. Avec malice. Il l a fait malicieusement. il disoit cela malicieusement. il interprete tout malicieusement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • malicieusement — Malicieusement, Malitiose, Maleficiose, Maligne, Astute …   Thresor de la langue françoyse

  • malicieusement — (ma li si eû ze man) adv. D une manière malicieuse. •   Vous abusez malicieusement de quelques paroles ambiguës d une de ses lettres, qui, étant capables d un bon sens, doivent être prises en bonne part, selon l esprit de l Église, et ne peuvent… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MALICIEUSEMENT — adv. Avec malice. Il l a fait malicieusement. Il disait cela malicieusement. Il interprète tout malicieusement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MALICIEUSEMENT — adv. D’une manière malicieuse. Il disait cela malicieusement. Il interprète tout malicieusement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Je nay vey aultre effect aux verges, si non de rendre les ames plus laches, ou plus malicieusement o… — Je nay vey aultre effect aux verges, si non de rendre les ames plus laches, ou plus malicieusement opiniastres. См. За битого двух небитых дают, да не берут …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • bonnement — [ bɔnmɑ̃ ] adv. • v. 1170; de bon ♦ Vx Avec simplicité, sans détour. ⇒ naïvement, simplement; franchement. Bonnement et simplement. Mod. Tout bonnement : tout simplement. « Dire tout bonnement ce qui me viendra » (Stendhal). Par ext. ⇒ vraiment;… …   Encyclopédie Universelle

  • camouflet — [ kamuflɛ ] n. m. • 1680; « fumée soufflée au nez » 1611; de moufle « museau » 1 ♦ Littér. Mortification, vexation humiliante. ⇒ affront, fam. 1. claque, gifle, nasarde, offense. Donner, infliger un camouflet à qqn. Essuyer un camouflet. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • CAMOUFLET — s. m. Fumée épaisse qu on souffle malicieusement au nez de quelqu un avec un cornet de papier allumé. Ce laquais dormait, on lui donna un camouflet.   Il signifie, figurément et familièrement, Grande mortification, sanglant affront. Il a reçu un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INTERPRÉTER — v. a. Traduire d une langue en une autre. Les Septante ont interprété l Ancien Testament. Cet ambassadeur fit à ce prince un discours qui fut interprété en français.   Il signifie aussi, Expliquer ce qu il y a d obscur et d ambigu dans un écrit,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)